COACHING DE DIRIGEANTS - MANAGERS

Coaching professionnel : Accompagner les changements de l’entreprise en plaçant l’homme au cœur de la transformation. – Transitions professionnels

Publics : Salarié, manager, dirigeant, développer votre potentiel et réalisez chaque jour de nouveaux défits individuels et collectifs.


Gagner en performance tout en conservant votre équilibre de vie entre personnel et professionnel.

Vous souhaitez :
Incarnez votre identité professionnelle ;
Être accompagné(e) dans une nouvelle prise de poste ;
Renforcer la confiance en soi et croître son efficacité ;
Repérer les potentiels de votre équipe ;
Faire immerger une vision partagée et appuyée par tous ;
Mieux gérer les changements dans l’équipe ;
Gérer la pression et le stress ;
Développer sa motivation ;
Déléguer avec efficacité ;
Prévenir les conflits ;
Définir vos objectifs et gérer vos priorités ;
Développer la performance collective ;
Accompagner des expatriés dans des problématiques multiculturelles et internationales

Je vous propose de vous rencontrer avec d’échanger ensemble.

LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

Plaisir au travail : les appétences ou la force de l’aimer-faire

Avoir du goût pour les tâches sur lesquelles nous travaillons au quotidien, encourage le sentiment d’œuvrer et minimise celui de trimer. D’autant qu’inversement, l’inappétence génère inaptitude et ineptie et favorise les 3B du bosseur (dés)abusé : burnout, boreout, brownout.

Faites-vous ce que vous aimez et aimez vous ce que vous faites ? 


Comme il y des jours où mes neurones engourdis ont à peu près autant d’inspiration qu’une huître exposée au soleil – ou sa cousine la moule, quand j’ai eu besoin d’un terme à associer à mes façons de concevoir le coaching, j’ai emprunté sans vergogne une expression à des gens linguistiquement plus imaginatifs. C’est comme ça qu’est né le concept de “triplettes du coaching”, qui reprend ma façon de voir et d’exercer mon métier.

Triplette relationnelle ;
Triplette opérationnelle.


VOUS SOUHAITEZ :

Vous reconvertir professionnellement, gérer votre changement de poste, gérer votre temps, surmonter des états émotionnels…


Quelques exemples d’objectifs :

Recouvrer sa confiance en soi ;
Vaincre sa timidité ;
Surmonter des états émotionnels ;
Affronter ses peurs ;
S’intégrer et mieux communiquer ;
Difficultés relationnelles ;
Acquérir souplesse et adaptation nécessaires pour gérer les fluctuations de la vie ;
Résoudre des conflits et avoir des relations harmonieuses avec son entourage, collègues..
Améliorer son savoir-faire/savoir-être (compétences-performances)

1. Croire à la méchanceté des méchants : l’enfer c’est comme la méchanceté abyssale et incompréhensible à l’encontre de notre si gentille petite personne puisque nous ne faisons jamais au grand jamais partie des autres ….

2. Les pièges à éviter : penser que les autres vont changer non : conviction qui est le soutenement de la base des fondations d’un pourrissement efficace de vos relations ;

3. Jouer tous les jeux de pouvoir : tous les petits jeux de l’égo autour du triangle victime, sauveur, persécuteur qui sont autant de jeux de pouvoir, un moyen quasi magique de générer des tensions de la méfiance, de l’emprise de la domination et de la soumission. Bref de construire des relations déséquilibrées et infantilisantes. (vouloir avoir le dernier mot, chercher à convaincre à tout prix, manipuler, imposer ses points de vues ou conseils, quémander de l’attention, gémir sur son sort, faire semblant d’écouter, vouloir faire à la place de l’autre) ;

4. Maîtriser les râtés de la communication : les habitudes ancrées : la généralisation abusive, les messages codés, l’interprétation, le verbiage et les jacasseries, la lecture de pensée, les quand-mêmisations, les non demandes, le manque de clarté, les moyens infaillibles de ne pas obtenir ce qu’on demande, des outils tellement simples à mettre en œuvre. Malentendus et incompréhensions ;

5. Chercher à plaire/faire plaisir à tout le monde
Négliger ses propres besoins au profil de ceux des autres ;
Chercher uniquement à faire plaisir être le plus conciliant possible y compris au détriment de soi-même être flexible jusqu’à devenir corvéable ;
Rester en retrait accepter l’inacceptable, entretenir la peur d’exprimer ses opinions ses envies la crainte du rejet si vous vous affirmez jusqu’à ce qu’on se rendra compte de votre épatante abnégation

Comment on s’y prend pour vous pourrir les relations ? quelle est votre part de responsabilité dans vos relations fatigantes, angoissantes, agaçantes ? comment pouvez-vous les nourrir davantage ? quels pièges devez-vous absolument éviter, qui risqueraient de les améliorer ?

Quelques objectifs de travail :
L’identité, acteur ou spectacteur de sa propre vie ?
La lecture émotionnelle au service des relations
Relations : hérisson ou paillason ?
Morale primante et relations humaines : faisons les signes !
L’égo frein majeur à l’intelligence collaborative
Répondre à son besoin d’appartenance sociale
Vie professionnelle : des attitudes à réhabiliter
Répondre au besoin de reconnaissane
Relations : on récolte ce qu’on sème
Guide de survie aux abrutis